17/10/2010

Un contrat bizarrement rempli

perpitrev-1.jpg

Une victoire avec le bonus offensif. Le bilan de l'USAP victorieux d'une équipe de Trévise (35-14) ambitieuse pourrait être très positif mais il a été acquis de façon un peu étrange.

Un peu comme la semaine dernière à Llanelli, les Catalans ont alterné un vrai réalisme offensif (5 essais marqués, comme au Pays de Galles) avec des périodes d'étrange fragilité puisque les Italiens ont mené 14-7 en début de deuxième période. L'essai inaugural de Porical et quelques beaux gestes de Manny Edmonds avaient été annihilé par la puissance et l'organisation deTrévise inscrivant deux superbes essais conclus à chaque fois par le centre Benvinutti.

La réaction, côté USAP, est venue du coaching avec l'entrée en jeu de Mas, suivie peu après de celles de Freshwater et Guirado qui ont complètement transformé le visage de l'équipe. L'essai de l'égalisation est venu d'une balle conquise avec une autorité impressionnante en mêlée sur introduction adverse. Il a été marqué par Gavin Hume, élu meilleur joueur du match (photo), et effectivement excellent au centre puis à l'ouverture quand Edmonds est sorti.

C'est encore la mêlée qui faisait basculer les Catalans en tête (essai de pénalité après une série d'affrontements qui ont épuisé Trévise) puis une autre mêlée qui déclenchait une attaque de l'USAP dans ses propres 22 mètres, Planté s'échappant, transmettant la balle à Marty sur un en-avant pas signalé par l'arbitre, Britz finissant le travail. C'est encore Planté, parfaitement servi par une passe au pied de Hume qui faisait la différence pour le dernier essai de Chouly.

Brillante par moments, fragiles à d'autres, cette USAP qui retrouve un effetif a décidément du mal à gagner autrement que dans la difficulté.

Leicester bat Llanelli 46 à 10. Dans l'autre match de la poule Leicester a largement battu Llanelli, en marquant le point de bonuus, ce que les Gallois n'ont pas pu faire. Du coup, l'USAP est deuxième de la poule avec 6 points derrière Leicester (10 points). Le classement ici.

15/10/2010

Edmonds-Mélé à la charnière contre Trévise

Manny Edmonds et David Mélé formeront la charnière de l'USAP dimanche après-midi contre les Italiens de Trévise, un club aux ambitions nouvelles depuis qu'il participe à la ligue... celte. L'ouvreur australien, longtemps attendu après avoir été joker puis blessé, a fait une rentrée intéressante la semaine dernière à Llanelli et on peut faire à peu près le même constat pour Mélé. De plus, Cazenave (touché à l'épaule) est préservé tout comme Mermoz pour la même raison.

Il sera intéressant de voir à l'oeuvre cette charnière pleine de personnalité et qui ne manquera certainement pas d'esprit d'initiative. d'autant que le reste de l'équipe est solide, du duo Marty-Hume au centre en passant par la deuxième ligne Tchale-Watchou-Vilaceca. Autre secteur à suivre, la première ligne Pulu-Tincu-Schuster, Marius Tincu étant lui-aussi titulaire pour la première fois.

 

L'USAP : Porical - Planté, Marty, Hume, Candelon - (o) Edmonds, (m) Mélé - Chouly, Tonita, Guiry - Tchale Watchou, Vilaceca - Pulu, Tincu, Schuster

Remplaçants : Guirado, Freshwater, Mas, Britz, Boulogne, Grandclaude, Michel, Vivalda

09/06/2010

Au secours, Trévise revient

treviso.jpg

Un bon tirage, ça ? Pour les supporters, oui... Trévise est bien déservie par la compagnie Ryanair et se trouve à quelques encablures de Venise. Bref, l'escapade rugbystique est aussi touristique.

Sportivement, c'est un uatre problème. La présence de Trévise dans la poule de Coupe d'Europe de l'USAP n'est pas une bonne nouvelle. Trop souvent, on accueille avec soulagement la présence d'une équipe italienne -a-priori plus faible- dans la poule des Catalans et chaque année, c'est contre cette équipe, particulièrement Trévise, que Perpignan trébuche.

Difficile de dire pourquoi mais les Perpignanais n'arrivent pas à assurer un résultat contre les Italiens. Ils ont même touché le fond cette année en s'inclinant en Vénétie (9-8). D'habitude, ils se contentaient de ne pas prendre un point de bonus à l'extérieur, ce que les adversaires réussissaient immanquablement, ce qui finissait par creuser une grosse différence.

Llanelli, finaliste victorieux du Bouclier face à Toulon, est un solide client et un bon souvenir : celui du quart victorieux de 2003. Leicester aussi est une vieille connaissance et un autre très solide client. Mais, surtout, Llanelli et Leicester vont faire le plein de points contre Trévise alors que, pour l'USAP, rien n'est moins sûr. Au secours...

22/01/2010

L'Europe, c'est fini

L'USAP a terminé sa campagne européenne comme elle l'avait commencée. Face à Trévise. Une victoire pour l'honneur puisque l'USAP  était déjà éliminée depuis longtemps, les Catalans ayant perdu le match aller.

Les Italiens du Benetton ont fait de la résistance pendant une mi-temps avant de lâcher face aux attaques appliquées des Catalans. Score final : 34-6 et 5 essais pour l'USAP et pas grand chose d'autre à dire.

10/10/2009

Acqua Alta pour l'USAP

20262_Acqua alta 14.jpgA Trévise, tout près de Venise, sous des trombes d'eau, l'USAP s'est noyée 9-8. Inutile de tourner autour du pot : c'est un bon gros bouillon pour les Champions de France. Entrevue à Montpellier, confirmée à Grenoble contre Bourgoin, exploitée par Biarritz, la faiblesse des Catalans à l'extérieur a débordé en Italie.

Comme l'Acqua Alta, ce phénomène régulier qui voit la lagune inonder Venise, l'USAP est, elle-aussi, coutumière de ces débordements périodiques. La goutte d'eau Trévise risque de faire déborder le vase de contentement qui a suivi les victoires contre Toulouse et Montferrand, seules réelles satisfactions de la saison.

Contre Northampton d'abord, le Stade Français ensuite, deux gros défis tombent au bon moment. Quand on a bu la tasse, il faut replonger tout de suite, histoire de montrer que l'on sait toujours nager.