06/12/2010

Une saison de perdue, un 10 de retrouvé

Rien n'y fait. Ni le discours du président, ni les paroles mobilisatrices des joueurs, ni les appels des entraîneurs. Battu à Castres (23-13), l'USAP n'arrive pas à confirmer ses deux dernières saisons. Premier puis deuxième club français en 2009 et 2010, Perpignan est embourbé à la dixième place du classement et grille ses jokers les uns après les autres. Au point que sa qualification pour l'Europe est désormais fortement incertaine.

Le groupe apparaît usé. Par les saisons précédentes, les blessures à répétition et en raison d'une charnière qui n'arrive pas à rassurer l'ensemble. Tout se passe comme si le club vivait une saison de transition passablement éprouvante.

Car, paradoxalement, l'USAP s'agite dans la coulisse. Le retour de Dan Carter est plus qu'une hypothèse, James Hook est annoncé depuis un petit bout de temps et des noms de "cracks" comme pilier anglais Andrew Sheridan ou le deuxième ligne gallois Jonathan Thomas circulent avec insistance. (Plus de détails ici)

Bref, tout se passe comme si le club avait depuis le départ décidé de viser l'objectif 2011, pensant traverser cette saison sans trop de dégâts. Mais le niveau du Top 14 s'est relevé, la cascade de blessures a pesé sur les épaules perpignanaises et la saison semble bien plus mal engagée que prévu. Alors une saison de perdue et un 10 de retrouvé ?

14/09/2010

Toujours autant de chance...

61325_423597559148_52697519148_4995204_4268143_n.jpg61325_423597564148_52697519148_4995205_7352893_n.jpg

Rimas Alvarez-Kairelis et Manny Edmonds ne seront pas là samedi pour le "choc" face au Stade Français. Le deuxième ligne argentin souffre d'une entorse du genou depuis le match contre Bourgoin, le numéro 10 australien n'est pas encore remis d'une déchirure musculaire (il pourrait faire sa rentrée contre Bayonne, son ancien club, le week-end suivant).

Bref, malgré les retours de Vivalda, Michel et Géli, les ennuis continuent pour l'USAP et ce n'est pas vraiment étonnant. Les ennuis d'effectif obligent les joueurs à puiser dans leurs réserves dès le début de saison. Le grand nombre d'internationaux a contraint à une préparation assez hétéroclite et, pour finir, les difficultés du numéro 10 et plus largement de la charnière, ont atteint la confiance collective. Une victoire demande donc plus d'efforts que nécessaire à l'image de la rencontre face à Bourgoin, difficile du début à la fin.

Tout va bien donc avant la venue d'une équipe parisienne qui tarde elle-aussi a trouver la bonne carburation.

Les deux photos d'Alvarez-Kairelis et Edmonds sont signées Jean-Luc Bobin et extraite d'un diaporama spécialement mis en ligne pour les "fans" facebook de lindependant.com. Pour s'inscirire, c'est ici.

 

 

 

 

09/09/2010

Edmonds en prend pour 15 jours de plus

Manny Edmonds ne fera pas son retour contre le Stade Français et encore moins contre Bourgoin. Nouvel épisode du dramatique feuilleton de la "malédiction du numéro 10", l'ouvreur australien a rechuté en s'entraînant. Sa déchirure musculaire s'est ouverte à nouveau et il devra attendre deux semaines de plus avant de reprendre l'entraînement.

Geoffrey Michel (touché à l'épauleà Agen) a dû déclarer également déclarer forfaitce qui a entraîné le rappel de Julien Fritz au sein d'un groupe .

Les 23 contre Bourgoin : Mas, Pulu, Freshwater, Schuster, Guirado, Delonca, Tchale-Watchou, Alvarez-Kairèlis, Vilaceca, Guiry, Chouly, Britz, Tonita, Boulogne, Cazenave, Bosch, Hume, Mermoz, Fritz, Candelon, Sid, Planté, Porical

01/07/2010

USAP : début de saison bouillant

La revanche de la finale d'entrée avec la réception de Clermont. Les venues de Montpellier et Biarritz pendant la période d'été. Le début de saison de l'USAP s'annonce boullant.


1ère journée : 13/14 août 2010
Perpignan - Clermont

2ème journée : 20/21 août 2010
Brive - Perpignan

3ème journée : 27/28 août 2010
Perpignan - Montpellier

4ème journée : mercredi 1 septembre 2010
Perpignan - Biarritz

5ème journée : dimanche 5 septembre 2010
Agen - Perpignan

6ème journée : 10/11 septembre 2010
Perpignan - Bourgoin

7ème journée : 17/18 septembre 2010
Perpignan - Paris

8ème journée : 24/25 septembre 2010
Bayonne - Perpignan

9ème journée : 1/2 octobre 2010
Perpignan - La Rochelle

10ème journée : 22/23 octobre 2010
Toulouse - Perpignan

11ème journée : 29/30 octobre 2010
Racng Métro 92 - Perpignan

12ème journée : jeudi 4 novembre 2010
Perpignan - Toulon

13ème journée : 3/4 décembre 2010
Castres - Perpignan

14ème journée : mercredi 29 décembre 2010
Clermont - Perpignan

15ème journée : dimanche 2 janvier 2010
Perpignan - Brive

16ème journée : 7/8/9 janvier 2011
Montpellier - Perpignan

17ème journée : Mercredi 26 et Jeudi 27 janvier 2011
Biarritz - Perpignan

18ème journée : 11/12 février 2011
Perpignan - Agen

19ème journée : 18/19 février 2011
Bourgoin - Perpignan

20ème journée : 4/5 mars 2011
Paris - Perpignan

21ème journée : 11/12 mars 2011
Perpignan - Bayonne

22ème journée : 25/26/27 mars 2011
La Rochelle - Perpignan

23ème journée : 1/2 avril 2011
Perpignan - Toulouse

24ème journée : 15/16 avril 2011
Perpignan - Racing Métro 92

25ème journée : 22/23 avril 2010
Toulon - Perpignan

26ème journée : samedi 7 mai 2010
Perpignan - Castres

19/03/2010

Le Corvec suspendu pour "brutalité"

Modifié à 18 h 20. Lavé du soupçon de fourchette mais suspendu tout de même quarante jours (trois matches) pour brutalité : la commission de discipline de la Ligue nationale de rugby a rendu son verdict vendredi dans l'affaire Le Corvec-Cudmore faisant suite à l'accrochage entre les deux joueurs lors de la rencontre Clermont-USAP.

Le troisième ligne-aile catalan a déjà été suspendu (à titre conservatoire) pour le match USAP-Biarritz ; il le sera encore face au Stade Français dans 10 jours à Aimé-Giral puis à Castres avant de revenir pour affronter Toulon. Jamie Cudmore avait envoyé une lettre expliquant l'incident à la commission dans laquelle il expliquait n'avoir pas été touché aux yeux.

17/03/2010

Un témoin nommé Cudmore

Modifié à 18h30. Jamie Cudmore a envoyé une lettre à la commission de discipline chargée de statuer sur la présumée fourchette dont se serait rendu coupable Grégory Le Corvec sur le deuxième ligne clermontois. Ce faisant, il accède à une demande de l'USAP qui demandait avec force que Cudmore s'explique sur un geste nié avec force par le troisième ligne perpignanais puisqu'il y disculpe le joueur de l'USAP.

Jean-Marc Lhermet, le manager de Clermont, avait défendu jusqu'ici le droit au silence de son joueur, faisant ainsi grandir la polémique et la rivalité entre les deux clubs, finalistes l'an dernier. Ce jour-là, Le Corvec avait adressé un solide coup de poing à Cudmore qui avait été expulsé, cette saison à Aimé-Giral, pour un plaquage à retardement. Venu joué les justicier sur cette action, Robbins Tchalé-Watchou avait été cité par la commission de discipline et suspendu. Le club clermontois précise d'ailleurs qu'à la suite du dernier incident Cudmore-Le Corvec, le Perpignanais a refusé de lui serrer la main.

Bref, entre les deux clubs, chaque rencontre produit des étincelles. Suite de l'épisode jeudi, donc, l'avocat de l'USAP, Pierre Becques et de l'entraîneur Jacques Brunel. En attendant, vous pouvez vous faire une opinion sur la vidéo. Si Le Corvec semble en effet provoquer un brin le canadien, il faut pas mal d'imagination pour y voir une fourchette.

30/12/2009

En direct live

 

cabinet_antropomorphique_sscadre [320x200].jpg

 

 

Neuf matches en dix jours. Le "boxing day", c'est bien gentil mais le programme du championnat devient un peu dingue. Très bonne affaire pour Canal + qui peut meubler ses antennes de nouvel an avec du "chaud", l'idée empruntée aux footballeurs anglais d'enchaîner les matches entre les réveillons permet également de faire passer la pilule d'un calendrier qui craque à toutes ses coutures.

Bref, l'USAP commence sa série ce soir par un déplacement très difficile à Toulouse, pour un sommet bizarre puisqu'arrivant comme un cheveux sur la soupe. Normalement, un Toulouse-USAP devrait avoir le temps de monter un peu en mayonnaise. Il faudra ensuite se déplacer à Brive et recevoir le Metro Racing, épouvantail des dernières journées. Gros programme, décisif pour la suite du championnat.

A propos de l'illustration : l'origine du boxing day est la tradition anglaise des étrennes offertes dans une boite (box) le premier jour ouvrable avant Noël. Dali et ses tiroirs peuvent évoquer, une boite à la sauce catalane (pour l'USAP) et surréaliste (pour le calendrier).

Voici quelques liens sur Toulouse-USAP : qui fait référence en matière de jeu ?Toulouse sur ses gardes / Le Stadium fera le plein

01/12/2009

Un point sur la situation

La rencontre entre l'USAP et Montpellier prévue samedi 5 décembre a été repoussée à 16 h 30. Elle servira à remplacer au pied levé, devant les caméras de Canal+, un éventuel report du match Stade Français-Bayonne.

Une question reste posée : pourquoi la ligue a annulé un match pour un seul cas de grippe. Un très bon point de la situation avec ce lien.

29/10/2009

Le cas Aimé-Giral

stade.jpg

"L'affaire" des propos de Paul Goze à propos du stade Aimé-Giral, et des réactions qu'ils suscitent, est le résultat d'une politique de développement des stades propre à Perpignan et qui mérite d'être regardée de près.

L'idée de base, c'est "chacun son stade". C'est d'abord la volonté des clubs eux-mêmes, notamment de l'USAP. Le passage du club vers le professionnalisme doit beaucoup au fait qu'il se soit développé sur son propre site et selon ses propres besoins. C'est, pour moi, la clé de la réussite du club.

Ce choix n'est pas forcément une mauvaise affaire pour le contribuable perpignanais. L'ensemble des investissements consentis depuis le milieu des années 90 sur les deux stades (Aimé-Giral et Gilbert-Brutus) est inférieur au coût total d'un "grand stade" et a su accompagner l'évolution des clubs en question.

Gilbert-Brutus en est à son deuxième projet de modernisation en 12 ans. En 1997, il aurait dû se transformer en stade de 18.000 places pour le Perpignan football club. A l'époque, comme aujourd'hui les Dragons, les dirigeants mettaient en avant les exigences de la Ligue professionnelle qui accueille le club.

La politique de "saupoudrage" permet à la municipalité d'entretenir de bonnes relations avec tous les acteurs sportifs. Cela induit un certain type de relation (lobbying, lutte d'influence, respect des équilibres) que Paul Goze semble vouloir remettre en question. Problème : si la logique "concurrentielle" est en faveur de l'USAP, autant aller jusqu'au bout et rendre les clubs propriétaires de leurs "outils de travail".

Le dernier grand investissement sportif structurel de la ville de perpignan remonte aux années 60 avec le parc des sports du moulin à vent. En dédaignant les Jeux méditerranéens de 1993, la ville a raté une belle occasion.

23/09/2009

L'USAP mag automne-été

makingoof.jpg
Le numéro 3 d'USAP mag paraît, en même temps que l'Indépendant, jeudi 24 septembre. Ce magazine trimestriel sur papier glacé (offert avec l'Indep) est à son numéro 3. Après le destin de Dan Carter (numéro 1), un portrait de Maxime Mermoz (numéro 2), il explore cette fois à la fois l'été du bouclier, baladé àn travers tout le département, et l'automne de la reprise en consacrant un portait-rencontre à Jacques Brunel.

L'équipe de l'USAP mag, qui est en grande partie celle du service des Sports de l'Indépendant, a fait se rencontrer l'entraîneur usapiste qui est aussi un ancien viticulteur et la famille Gauby. Le père Georges a été champion de France 1955, le fils crée probablement le plus grand vin du Roussillon.

Une vraie rencontre, riche, fascinante dont nous vous livrons ici une photo "making off" : la famille Gauby, Jacques Brunel et les journalistes d'USAP mag.