28/10/2010

L'USAP au Racing : décisif ?

Décisif le déplacement de l'USAP à Colombes pour y affronter le Racing Metro ? Probablement... Battus la semaine dernière à Toulouse, les Catalans sont à l'extérieur de la zone des qualifiés pour la Coupe d'Europe et laissent trop de points en route pour ne pas s'inquiéter. Enfin, après le Racing vendredi soir, ils affrontent Toulon jeudi à Aimé-Giral pour poursuivre la série des "gros bras".

Si l'USAP avait ramené le poin de bonus qu'elle méritait de Toulouse, la pression serait certainement moindre. Mais les Catalans n'y arrivent pas. Ils sont la seule équipe  ne pas avoir inscrit le moindre point de bonus.

Pour ce match à Paris, le Racing récupère deux atouts maîtres : Steyn et Fall dans la ligne de trois-quarts alors que le seul Marty renforce l'USAP Cette fois, cependant, il faudra ramener quelque chose.

09/01/2010

L'USAP comme on l'aime

Vive le froid. Un température très basse et une tramontane glaciale n'ont pas empêché l'USAP de signer un super-match contre le Racing Club de France, battu 31 à 12 et surtout 5 essais à 0. Les Perpignanais ont retrouvé toutes leurs vertus dans un match jamais facile face à une équipe qui n'a pas lâché.

Mais les Catalans, l'orgueil fouetté par quatre défaite de rang, se sont ressourcés aux vertus de la tramontane. Et si de nombreuses places d'Aimé-Giral étaient vides, ceux qui s'étaient déplacés ont assuré une vraie belle ambiance à l'ancienne.


Commençant la rencontre face à un vent déchaîné, l'USAP savait qu'elle devait d'abord résister avant d'attaque. Un essai de Durand, malin derrière un maul, permettait de virer sans trop de dégâts à la mi-temps avant que les volonté des champions de France n'emporte tout sur son passage en deuxième période. Quatre essais supplémentaire, un bonus offensif et, pour finir,  un dernier essai en guise de symbole. Une résistance acharnée dans les 22 mètres face à des Racingmen voulant à tout prix marquer et une dernière action conclue par un côté fermé au profit de Farid Sid.

05/01/2010

Berbizier l'homme de 95

Quel rapport entre le match USAP-Racing de vendredi soir et la sortie, le mercredi suivant, du film Invictus de Clint Eastwood ? Pierre Berbizier, bien sûr. L'actuel manager du Racing était, pendant la Coupe du Monde de 1995 en Afrique du Sud pendant laquelle se déroule le film d'Eastwood, l'entraîneur du XV de France.

Battu pour quelques millimètres (le fameux essai refusé à Bénazzi à la dernière minute de la demi-finale) par les Springboks et sous le déluge de Durban, l'entraîneur français avait eu une réaction d'une grande classe, le lendemain de la rencontre.

Sous le lumineux soleil d'hiver de Pretoria, où le XV de France avait son hôtel, l'entraîneur français avait commencé sa conférence de presse en relativisant la défaite. Constatant, comme tout le monde, l'énorme importance que prenait l'épopée des Springboks pour la nation sud-africaine, la façon dont Nelson Mandela se servait de l'événement pour valider sa politique de réconciliation (sujet du film), il avait estimé que son échec sportif (relatif d'ailleurs) pesait finalement de peu d'importance face à l'événement historique qui se déroulait et les défis énormes qui se posaient à l'Afrique-du-Sud.

Voilà. Un petit rappel à propos de Pierre Berbizier, personnage souvent irritant par sa façon de se recroqueviller sans jamais se livrer et qui, se jour-là, avait eu la classe de prendre une distance énorme et inhabituelle par rapport à son sport en mesurant la portée de l'événement.

Bon match et bon film...

05/09/2009

Rentrée de Porical contre le Racing

EXPO-CAST12.jpg

Héros de la finale contre l'AS Montferrand, Jérôme Porical fera sa grande rentrée comme titulaire face au Racing-Métro, dimanche après-midi à Colombes. Le retour du jeune buteur sera indispensable aux Perpignanais dont les deux autres "tireurs d'élite", Nicolas Laharrague et David Mélé, sont forfaits sur blessures. Autres retours : ceux de Maxime Mermoz et Nicolas Durant, absents mercredi contre Brive.

La performance du cinq de devant, où Freshwater sera titulaire à gauche alors que Schuster débutera à droite, sera suivi de près face à la force annoncée du pack parisien. Tchale-atchou enchaîne après Brive, tout comme Gavin Hume glissant du centre à l'ouverture. Les autres joueurs n'étaient pas titulaitres il y a trois jours.

RACING METRO : Ward - Scarbourgh, Gaugau, Chavancy, Vakaloa - (o) Mehrtens, (m) Fillol - Culine, Chabal, Leo'o - Nallet (cap), Dellape - Merabet, Diomandé, Lo Cicero.

Remplaçants : Noirot, Tugahala, Baïocco, Raiwalui, Lane, Lorée, Fortassin, Qovu.

USAP : Porical - Batlle, Grandclaude, Mermoz, Candelon - (o) Hume, (m) Durand - Pérez (cap, Tuilagi, Le Corvec - Tchale-Watchou, Alavarez-Kairelis - Schuster, Tincu, Freshwater.

Remplaçants : Guirado, Chobet, Olibeau, Tonita, Cazenave, Bosch, Michel.

Arbitre : M. Dubes.