01/01/2011

Du poing de Cudmore au point de Godwin

Le point Godwin vous connaîssez ? C'est une loi élaborée par un prof américain(Godwin, donc) selon laquelle plus une discussion qui se prolonge sur internet, plus la possibilité que l'on y évoque Hitler ou les nazis approche de 1.

Bon. Entre l'USAP et l'ASM, la discussion n'est pas que virtuelle (Le Corvec, par exemple, le sait d'expérience) mais il est intéressant de constater que les deux clubs ont usé de toutes les ficelles du net (site officiel, profil facebook, compte twitter) pour faire valoir leurs points de vue. La référence de Paul Goze à Vichy ("l'ASM dénonce Tuilagi de manière vichyste", a-t-il dit) fait donc évidemment penser que l'on a atteint, entre les deux clubs, le "point Godwin" qui signifie que chacun des protagoniste a épuisé ses munitions et s'envoie n'importe quoi à la figure.

C'est un "dialogue" entamé depuis 2009 qu'il n'y a plus vraiment d'intérêt de poursuivre. Un bon exemple de son absurdité a été la réaction d'Aurélien Rougerie sur Canal+ demandant que les "arbitres fassent leur travail" en voyant les images du "plus que raffut" de Tuilagi à son encontre avant de justifier, dans la même minute, l'injustifiable coup de poing de Cudmore. Le fameux "poing Cudmore".

29/12/2010

Une nouvelle affaire Cudmore-Le Corvec

Mise à jour le 30 janvier. Jamie Cudmore a été cité par le délégué vidéo de la rencontre Clermont-Perpignan. La commission de discipline examinera les images -disons le accablantes- de Canal + et le deuxième ligne canadien de l'ASM risquerait 35 jours de suspension.

Entre Jamie Cudmore, le deuxième ligne canadien de Clermont, et Grégory Le Corvec, le troisième ligne toulonnais de l'USAP, ça n'en finit pas. Jacques Brunel a dénoncé au micro de Canal + "l'agression" dont aurait été victime son joueur, agression ayant eu pour effet de l'éliminer du jeu pendant Canale marquait l'essai pour l'ASM.

Au delà de l'incident de jeu, ce qui est navrant, c'est ce nouvel incident entre Cudmore et Le Corvec. Le contentieux entre les deux joueurs remonte à la finale de 2009 et cela fait deux matches de suite au Michelin que Grégory Le Corvec sort du terrain avec le visage tuméfié. Cette fois-ci, les images de Canal + sont particulièrement parlantes : Cudmore balance une terrible manchette à Le Corvec qu'il tient à terre.

L'arbitre n'a rien vu, le jeu s'est poursuivi. Sur les contentieux précédents entre les deux joueurs, c'est ici.

24/05/2010

Embrouillamini, embrouilles à miner

LE CORVEC2.JPG


Pour les amateurs d'embrouilles, la finale USAP-Clermont est riche de promesses. Comme cela arrive souvent lorsque deux rivaux se croisent un peu trop souvent lors de matches importants, les petites embrouilles et grosses polémiques se sont accumulées au fil des rencontres pas toujours très romantiques pour constituer une petite armée de "cadavres dans les placards".

La situation rappelle par exemple l'ambiance électrique entre Biarritz et le Stade Français qui, au milieu des années 2000, avait eu besoin d'une belle bagarre en finale pour crever l'abcès. On se souvient aussi qu'entre Perpignan et Paris (déjà), la fin des années 90 et le début des années 2000 avaient été marquées par quelques grosses affaires, du coup de poing de Marc Lièvremont sur Serge Simon à la blessure du même Simon quelques mois plus tard à Aimé-Giral jusqu'à l'envahissement du terrain lors d'un quart de finale à Colomiers.

Entre Clermont et l'USAP, a rivalité remonte à la finale de l'an dernier. Deux incidents majeurs : la blessure à l'épaule du pilier Martin Scelzo lors d'une entrée en mêlée sans concession et le coup de point de Le Corvec sur Cudmore lors du même match. A Aimé-Giral, au match retour, le même Cudmore écopait d'un carton rouge pour une charge à retardement sur Pérez, Tchalé-Watchou étant ensuite suspendu pour avoir joué les justiciers. Enfin,à Clermont, Le Corvec retrouvait Cudmore pour une suspension de 40 jours après avoir été accusé d'une fourchette par le délégué du match et non sans avoir encaissé un solide bourre-pif de la part du Canadien.

Comme l'arbitre, monsieur Berdos, a été au coeur d'une polémique lors du barrage entre Clermont et le Racing, cette finale promet d'exciter au moins les imaginations, les deux équipes ayant peut-être d'autre choses bien plus importantes à régler pour conquérir le Brennus. Comme le chantait Bobby Lapointe, sont-elles de nature ces embrouilles à miner la finale ?


19/03/2010

Le Corvec suspendu pour "brutalité"

Modifié à 18 h 20. Lavé du soupçon de fourchette mais suspendu tout de même quarante jours (trois matches) pour brutalité : la commission de discipline de la Ligue nationale de rugby a rendu son verdict vendredi dans l'affaire Le Corvec-Cudmore faisant suite à l'accrochage entre les deux joueurs lors de la rencontre Clermont-USAP.

Le troisième ligne-aile catalan a déjà été suspendu (à titre conservatoire) pour le match USAP-Biarritz ; il le sera encore face au Stade Français dans 10 jours à Aimé-Giral puis à Castres avant de revenir pour affronter Toulon. Jamie Cudmore avait envoyé une lettre expliquant l'incident à la commission dans laquelle il expliquait n'avoir pas été touché aux yeux.

17/03/2010

Un témoin nommé Cudmore

Modifié à 18h30. Jamie Cudmore a envoyé une lettre à la commission de discipline chargée de statuer sur la présumée fourchette dont se serait rendu coupable Grégory Le Corvec sur le deuxième ligne clermontois. Ce faisant, il accède à une demande de l'USAP qui demandait avec force que Cudmore s'explique sur un geste nié avec force par le troisième ligne perpignanais puisqu'il y disculpe le joueur de l'USAP.

Jean-Marc Lhermet, le manager de Clermont, avait défendu jusqu'ici le droit au silence de son joueur, faisant ainsi grandir la polémique et la rivalité entre les deux clubs, finalistes l'an dernier. Ce jour-là, Le Corvec avait adressé un solide coup de poing à Cudmore qui avait été expulsé, cette saison à Aimé-Giral, pour un plaquage à retardement. Venu joué les justicier sur cette action, Robbins Tchalé-Watchou avait été cité par la commission de discipline et suspendu. Le club clermontois précise d'ailleurs qu'à la suite du dernier incident Cudmore-Le Corvec, le Perpignanais a refusé de lui serrer la main.

Bref, entre les deux clubs, chaque rencontre produit des étincelles. Suite de l'épisode jeudi, donc, l'avocat de l'USAP, Pierre Becques et de l'entraîneur Jacques Brunel. En attendant, vous pouvez vous faire une opinion sur la vidéo. Si Le Corvec semble en effet provoquer un brin le canadien, il faut pas mal d'imagination pour y voir une fourchette.