22/03/2010

Grands "chelemards" catalans

MAS-2-1.jpg

L'entraîneur et le manager du XV de France qui vient de remporter le Grand Chelem 2010 sont d'anciens joueurs de l'USAP. En plus de Marc Lièvremont et de Jo Maso, Jean Dunyach, vice-président de la FFR responsable des équipes de France, est lui-aussi catalan même si sa carrière l'a mené de Thuir à Agen sans passer par le club perpignanais. Deux joueurs en activité, Mas et Marty, ont participé à l'aventure. Le point sur les Grands Chelemards de l'histoire de l'USAP.

 

1968 : Hey Jo. Au coeur des "swinging sixties", les cheveux longs de Jo Maso font encore scandale en équipe de France et son style aérien et libéré ne passe pas toujours à Aimé-Giral (centre de 64 à 68, Jo jouera ensuite à Toulon et Narbonne). Qu'importe, le catalan participe au premier Grand Chelem de l'histoire du XV de France. A Cardiff, l'Arms Park est encore en bois, il y a encore des mineurs au Pays-de-Galles et la fête à Cardiff a l'insouciance de ces années-là.

1977 : Anarchy in the UK. Comme les 14 autres joueurs de ce grand Chelem historique, Jean-François Imbernon a disputé la totalité des matches de cette épopée sauvage et belle qui a fait trembler la Grande-Bretagne. Au sein d'un pack "d'animaux" (selon la presse British) "Jef" forme avec Michel Palmié une deuxième ligne de légende. Regroupés au sein des "Barbarians", cette génération restera très unie et influente dans le rugby français.

1981 : Bohemian Rhapsody. Vainqueur comme joueur, Jacques Fouroux l'est également comme entraîneur. Il se trouve un héritier sprirituel, Pierre Berbizier, et fait appel aux vieux guerriers, notamment à Jean-François Imbernon qu'il considère comme indispensable. Il fait équipe avec Daniel Revailler et pousse derrière Robert Paparemborde. C'est le deuxième Grand Chelem pour le deuxième ligne de l'USAP qui gagne ses galons d'avant légendaire du XV de France.

 

1998 : Blue Brothers. En 1987 et 2002, aucun joueur de l'USAP ne participe au Grand Chelem. En 1998, en revanche, Thomas Lièvremont est capitaine de l'équipe catalane et réussit un grand match pour sa première sélection en numéro 8 face à l'Angleterre au Stade de France. A ses côtés, son frère Marc qui jouait la saison précédente encore à Perpignan et vient d'être transféré au Stade Français. Thomas contribuera également à la venue de raphaël Ibanez l'année suivante à l'USAP et remportera un autre Tournoi, en 2004. a ce moment-là, il portera les couleurs de Biarritz.

2010 : MASive attack. Deux joueurs participent à ce Grand Chelem drivé par un encadrement catalan. A 30 ans, Nicolas Mas est au sommet de son art. Il cale le côté droit de la mêlée française et monte en puissance à mesure que passe le Tournoi. Très bon à Cardiff, il est le symbole du courage tricolore pour la victoire décisive contre l'Angleterre et réussit même l'exploit de rendre crédible le Talent d'or. Son compère David Marty a été confronté, au centre à la concurrence du surpuissant Bastareaud. Deux essais contre l'Italie, deux très bonnes rentrées contre Galles et surtout l'Angleterre démontrent qu'il faut compter avec lui.

11/02/2010

A la vôtre

L'USAP ne joue pas mais s'occupe quand même de nous. Paul Goze annonce l'ouverture d'un USAP café en plein centre-ville, quai Vauban. A l'emplacement de l'ancienne brasserie ouverte là par Jean-François Imbernon, il y a effectivement l'occasion de créer l'endroit "rugby" qui manque un peu au centre-ville de Perpignan. La brasserie Imbernon était indiquée dans les guides anglais, sur le net ou ailleurs, comme "a place to be". Forte affluence à prévoir pour les matches de Coupe d'Europe et... des Dragons catalans. Faudra s'assurer de l'abonnement Sky TV pour le XIII...

Dans le même ordre d'idée, sort aujourd'hui, avec l'Indépendant, le numéro 5 d'USAP mag revient sur ces lieux où vit l'USAP. Deux bistrots y sont signalés : le Régent de Christophe Porcu, à Torreilles et le célébrissime, indispensable et indéboulonnable Foulon, quartier Saint-Assiscle, à Perpignan.

A faire la tournée des bars, il faut faire un petit tour par le "bar and Britz", place de la République, tenu par le mythique deuxième ligne des années 90, Barend Britz, sud-africain installé ici.

Dernier petit clin d'oeil concernant les ouvertures d'établissement : Manny Edmonds préparerait l'ouverture d'un café pour son retour et sa reconversion dans les P.-O., un endroit à l'anglo-saxonne, style franchise, priorité café et chocolats chaud. C'est bien aussi après un match.