17/10/2010

Un contrat bizarrement rempli

perpitrev-1.jpg

Une victoire avec le bonus offensif. Le bilan de l'USAP victorieux d'une équipe de Trévise (35-14) ambitieuse pourrait être très positif mais il a été acquis de façon un peu étrange.

Un peu comme la semaine dernière à Llanelli, les Catalans ont alterné un vrai réalisme offensif (5 essais marqués, comme au Pays de Galles) avec des périodes d'étrange fragilité puisque les Italiens ont mené 14-7 en début de deuxième période. L'essai inaugural de Porical et quelques beaux gestes de Manny Edmonds avaient été annihilé par la puissance et l'organisation deTrévise inscrivant deux superbes essais conclus à chaque fois par le centre Benvinutti.

La réaction, côté USAP, est venue du coaching avec l'entrée en jeu de Mas, suivie peu après de celles de Freshwater et Guirado qui ont complètement transformé le visage de l'équipe. L'essai de l'égalisation est venu d'une balle conquise avec une autorité impressionnante en mêlée sur introduction adverse. Il a été marqué par Gavin Hume, élu meilleur joueur du match (photo), et effectivement excellent au centre puis à l'ouverture quand Edmonds est sorti.

C'est encore la mêlée qui faisait basculer les Catalans en tête (essai de pénalité après une série d'affrontements qui ont épuisé Trévise) puis une autre mêlée qui déclenchait une attaque de l'USAP dans ses propres 22 mètres, Planté s'échappant, transmettant la balle à Marty sur un en-avant pas signalé par l'arbitre, Britz finissant le travail. C'est encore Planté, parfaitement servi par une passe au pied de Hume qui faisait la différence pour le dernier essai de Chouly.

Brillante par moments, fragiles à d'autres, cette USAP qui retrouve un effetif a décidément du mal à gagner autrement que dans la difficulté.

Leicester bat Llanelli 46 à 10. Dans l'autre match de la poule Leicester a largement battu Llanelli, en marquant le point de bonuus, ce que les Gallois n'ont pas pu faire. Du coup, l'USAP est deuxième de la poule avec 6 points derrière Leicester (10 points). Le classement ici.

10/09/2010

Tchougong à Perpignan

HJ100828USAPMONTPELLIER802.JPG

Après avoir failli venir à Perpignan -il avait dit oui et finalement non pour des questions médicales- Arnauld Tchougong sera samedi à Aimé-Giral mais avec le maillot de Bourgoin cette fois. Une équipe de Bourgoin qui connait un début de championnat difficile et dont les difficultés ne devraient pas s'arrêter là. A noter que leur arrière, Tian, n'a rien à voir avec le célèbre posteur fou de faits-divers du site le lepost.fr.

Côté USAP, Bosch sera confirmé en 10 aux côtés de Boulogne mais le reste de l'équipe commence à avoir de la gueule. Du triangle Porical-Sid-Planté derrière, au duo Hume-Mermoz au centre en passant par la première ligne Mas-Guirado-Schuster, la formation apparaît solide sur le papier, d'autant que Chouly fait sa rentrée en troisième ligne aux côté de Guiry (photo Harry Jordan) et de Britz. La deuxième ligne Tchale-Watchou-Alvarez-Kairelis ne compte que deux joueurs contrairement aux apparences.

Match samedi 14 h 30 à Aimé-Giral, avec M. Minery au sifflet.

09/09/2010

Quelques retours, de nouveaux départs

L'effectif de l'USAP commence petit à petit à se reconstituer. Gavin Hume, Adrien Planté et David Chouly feront leur retour dans le groupe à l'occasion de la venue de Bourgoin (samedi, 14h30 à Aimé-Giral) alors que l'indisponibilité de Jean-Pierre Pérez, touché au genou à Agen, devrait atteindre un mois.

La question du numéro 10 reste cependant toujours aussi epineuse. Hume peut jouer à ce poste mais le trois-quarts centre sud-africain restera cerainement à son poste d'origine compte tenu des absences de Marty, Grandclaude et, peut-être, Michel, préservé après avoir été touché à l'épaule.

Manny Edmonds a repris l'entraînement mais il n'est pas encore question de lui faire prendre en risque. Bref, Bosch e tpeut-être Boulogne tiennent la corde pour jouer à l'ouverture.

22/08/2009

Mélé-Hume, deuxième

Pour la deuxième fois consécutive, Jacques Brunel a décidé d'aligner Gavin Hume et David Mélé à la charnière. L'association des deux hommes avait bien fonctionné contre Bayonne. Si Mélé devra forcément compter, cette saison, avec la concurrence de Nicolas Durand, l'ouvreur sud-aficain, titulaire en finale, s'affirme dans la continuité. Brunel, lui, se dit convaincu.