05/10/2010

Hook et Barcelone : une semaine décisive

defaut_grande.jpg

C'est une semaine décisive qui s'annonce à l'USAP. Concernant l'avenir au poste de numéro 10 d'abord. L'Indépendant révèle que James Hook sera l'ouvreur  des Perpignanais l'année prochaine après la Coupe du Monde. Pas de Dan Carter, donc, qui resterait en Nouvelle-Zélande au nom de l'intérêt supérieur de la patrie, idéalement championne du monde à ce moment-là.

Autre rendez-vous important, mercredi. Une réunion est programmée pour la commission technique du FC Barcelone avec pour objectif de déterminer s'il sera possible de jouer sur la pelouse du Camp Nou face au Racing Metro 92. Au centre de toutes les interrogations, la pelouse. Le calendrier permet-il de jouer un match de rugby ? La moquette du mythique stade barcelonais aura-t-elle le temps de s'en remettre ? de ces questions dépendent la localisation du match : ce sera soit le stade Olympique de Montjuïc, soit le Camp Nou.

Pour finir, samedi, les Perpignanais se rendent à Llanelli pour entamer une campagne en Coupe d'Europe qui suscite bien des espoirs. malgré la présence d'un gros bras -Leicester- les Catalans rencontrent leur habituel adversaire italien (Trévise) et surtout une équipe des Scarlets de Llanelli en perte de vitesse. Beaucoup de choses se joueront donc dès samedi.

16/10/2009

Aaah, la Coupe d'Europe

USAPNORTAMPTON15.jpg

La Coupe d'Europe offre toujours d'aussi beaux matches. Sans atteindre le niveau de qualité et d'intensité de l'USAP-Leicester de la saison dernière, la victoire (29-13), de l'USAP devant Northampton est de celles qui ne font surtout pas regretter un banal USAP-Brive ou USAP-Montpellier de championnat.

Les Perpignanais ont eu le bon goût, en première mi-temps, de priver les Anglais de munitions, en touche et surtout en mêlée où Mas et Frshwater faisaient vivre un véritable supplice. La deuxième mi-temps, plus équilibrée, a démontré qu'il est toujours aussi difficile de résister aux longues minutes de pilonnage, marque de fabrique des très physiques clubs anglais et que les Catalans avaient été bien inspirés de les priver de munitions en première période.

La différence s'est faite pendant ces 40 premières minutes grâce à un essai de pénalité suite à cinq mêlées consécutives et à un essai de Marty parfaitement mis sur orbite par Laharrague et Mermoz. Ensuite, ce fut plus difficile.

Deux enseignements dans ce match : l'USAP, à domicile, retrouve toujours aussi facilement son niveau de jeu et la paire de centre Mermoz-Marty n'a pas d'équivalent en France actuellement. A méditer avant les tests du XV de France cet automne.