17/03/2010

Un témoin nommé Cudmore

Modifié à 18h30. Jamie Cudmore a envoyé une lettre à la commission de discipline chargée de statuer sur la présumée fourchette dont se serait rendu coupable Grégory Le Corvec sur le deuxième ligne clermontois. Ce faisant, il accède à une demande de l'USAP qui demandait avec force que Cudmore s'explique sur un geste nié avec force par le troisième ligne perpignanais puisqu'il y disculpe le joueur de l'USAP.

Jean-Marc Lhermet, le manager de Clermont, avait défendu jusqu'ici le droit au silence de son joueur, faisant ainsi grandir la polémique et la rivalité entre les deux clubs, finalistes l'an dernier. Ce jour-là, Le Corvec avait adressé un solide coup de poing à Cudmore qui avait été expulsé, cette saison à Aimé-Giral, pour un plaquage à retardement. Venu joué les justicier sur cette action, Robbins Tchalé-Watchou avait été cité par la commission de discipline et suspendu. Le club clermontois précise d'ailleurs qu'à la suite du dernier incident Cudmore-Le Corvec, le Perpignanais a refusé de lui serrer la main.

Bref, entre les deux clubs, chaque rencontre produit des étincelles. Suite de l'épisode jeudi, donc, l'avocat de l'USAP, Pierre Becques et de l'entraîneur Jacques Brunel. En attendant, vous pouvez vous faire une opinion sur la vidéo. Si Le Corvec semble en effet provoquer un brin le canadien, il faut pas mal d'imagination pour y voir une fourchette.