05/11/2010

L'USAP a basculé du côté obscur

18831339.jpg



La pire des défaites au pire moment... Les Catalans ont perdu contre Toulon alors qu'ils retrouvaient à la fois un effectif complet, de la confiance et qu'ils avaient fait du défi face aux "frères de la côte" (méditerranéenne, bien sûr) un enjeu de prestige. Et comme suprême récompense, ils ont pratiquement un mois entier devant eux à mijoter dans leur jus avant de pouvoir -éventuellement- se relancer à Castres.

Équilibristes sur un fil depuis le début de la saison, la défaite face à Toulon fait donc basculer les Catalans vers le côté obscur. Le jet de projectile sur l'arbitre de touche, les sifflets d'Aimé-Giral ont fait retenir les battement du coeur des ténèbres sur Aimé-Giral qui voit subitement la vie en noir. L'absence totale de point bonus provoque des frissons dans le dos de ceux qui font le compte de la moisson réalisée par les autres clubs dans ce secteur et illustre parfaitement le parcours laborieux des Perpignanais.

La défaite face à Toulon est due à la fois à un manque de fraîcheur physique (résultat de l'accumulation de blessé, du match de Paris, d'une option malheureuse de coaching et d'une impasse réussie des Toulonnais) et d'une récurrente difficulté à gérer la stratégie d'un match dans un club sans véritable numéro 10 et qui n'a pas vraiment remplacé Nicolas Durand au poste de numéro 9.

La suite ? Un vrai défi de Jedi. Il faudra à la fois résister à la crise et gagner des matches, notamment à l'extérieur. Une véritable rédemption, digne de Dark Vador.

A part ça, Phil Burger est parti. L'ailier et arrière sud-africain s'est échappé en avion le matin du match pour rejoindre les "Cheetas" d'Afrique du Sud après trois saisons insaisissables à Perpignan faites de coups de génie et de grandes absences. On retiendra son essai bip-bip (vidéo ci-dessous) au Munster, lui quelquefois savait aussi être le coyote un peu bizarre du dessin animé.

 

04/04/2010

L'USAP au pays des merveilles

 

Clermont battu, Toulouse laborieux et Toulon dangereux. Mais l'USAP qui gagne, gagne, gagne... Victorieux en patron à Castres (17-11) l'USAP est quasiment assurée de se qualifier directement pour les demi-finales. Restent un déplacement à Toulon et une victoire à cinq points promise contre Albi.

Surtout, les Catalans ont montré une fois de plus qu'ils ne sont jamais meilleurs que contre les meilleurs. Comme Alice, l'USAP n'est jamais aussi à l'aise qu'au pays des merveilles.

12/03/2010

Précieuse victoire

 

Une bonne soirée. Victoire contre Biarritz (19-14), défaites de Castres (à Toulon) et de Clermont (à Bayonne). L'USAP réussit la bonne affaire et se repositionne à la deuxième place du classement après un match de très bon niveau, intense, serré, engagé, qui annonce vraiment les phases finales. Perpignan repasse devant Clermont, n'est qu'à un point de Castres, bref, en course pour la qualification directe.

Victoire paradoxale. Bizarrement, les coéquipiers de Jean-Pierre Pérez ont gagné leur match là où ils auraient dû le perdre. En fin de première période, d'abord où le BO a deux énormes occasions d'essais. La première est refusée après vidéo-arbitrage (Porical avait mis la main sous le ballon), la seconde sauvée par miracle par une "cuillère" de Britz sur Ngwenya et une faute de Durand écopant d'un carton jaune. Juste après la pause, l'USAP a parfaitement géré son infériorité numérique, prenant un léger mais décisif ascendant dans le combat et marquant même trois points juste avant e retour du puni.

La bronca de l'année. On ne devrait pas le dire mais l'un des grands moments de ce match a été la "bronca"  intersidérale de la dernière minute de la première période sur la tentative de pénalité de Valentin Courrent. Le public était énervé par une succession de décisions contestées par lui de M. Rebollal et surtout pas le carton jaune, pourtant parfaitement mérité de Nicolas Durand. Résultat : un énorme boucan suivi un hurlement de bonheur quand le buteur a raté le cadre. Peut-être un des tournants du match.

20/02/2010

L'USAP n'est plus leader après sa défaite à Montauban

L'USAP perd sa place de leader. Battu par Montauban 16-13, l'USAP perd sa place de leader. Castres, auteur d'un précieux match nul 24-24 au Racing (peu à l'aise contre les "gros") et Montferrand large vainqueur d'Albi (45-18). Le point de bonus permet aux Catalans de rester "au contact" mais la lutte sera chaude pour les deux places directement qualificatives pour les demi-finales.

Un retour d'indiscipline. Comme à Bayonne mais, cette fois-ci avec des conséquences au score, les Perpignanais ont une nouvelle fois été sanctionnés de deux cartons jaunes infligés à Freshwater et Hume. L'indiscipline semble s'installer, empêchant les Perpignanais, qui n'ont pas pu faire la course en tête après un essai de Jahoueren début de match, de revenir au score.

Un calendrier néanmoins favorable. Les Perpignanais restent, malgré cette défaite, dans une position favorable. Condition indispensable : faire le point à domicile contre Biarritz, les Stade Français et Albi. Les trois prochains déplacements à Clermont, Castres et Toulon ne s'annoncent pas de tout repos.