01/01/2011

Et on remet ça contre Brive

C'est donc ça le boxing day. Quatre jours après un déplacement à Montferrand, l'USAP remet ça en accueillant, à Aimé-Giral, Brive dimanche à 15 heures, un horaire pour nostalgiques. Au fond du trou il y a quelques semaines, le CAB a réussi un match nul à Colombes, face au Racing-Metro 92  (6-6) de genre à redonner le moral.

Reste à savoir si les Brivistes auront les ressources de contrarier l'USAP, plutôt rassurante à Michelin et dont l'effectif affiche d'autres ressources. Il est cependant intéressant de constater que les deux pack ont effectué les mêmes roulements : changement complet de premières lignes (Mas-Tincu-Freshwater et Barnard-Bonrepaux-Henn), de troisième ligne (Pérez-Chouly-Tonita et Vos-Ledevedec-Azulai) et un changement en deuxième ligne (Olibeau "double", Alvarez Kairelis arrive à l'USAP, Uys "double", Browne arrive à Brive).

Derrière, en revanche, les Brivistes font confiance aux mêmes qu'à Paris alors que Laharrague, Marty et Sid arrivent côté USAP où Porical sera remplaçant, Michel étant titulaire à l'arrière. Hume, Planté et Le Corvec sont absents sur blessures.

Les équipes.

USAP : Michel - Sid, Marty, Mermoz, Candelon - (o) laharrague, (m) Mélé - Pérez, Choulmy, Tonita - Olibeau, Alvarez-Kairelis - Mas (cap), Tincu, Freshwater.

Remplaçants : Guirado, Schuster, Vilacéca, Vivalda, Tuilagiu, Boulogne, Porical, Pulu.

BRIVE : Plisson - Cooke, Noon (cap) Lespinas, Atayi - (o) (o) Speeding, (m) Figuerola - Azoulai, Ledevedec, Vosloo - Browne, Uys - Barnard, Bonrepaux, Henn.

Remplaçants : Cabello, Kakovin, Dubarry, Méla, Classens, Perry, Bélie, Cardinali.

21/08/2010

Brive n'est pas le Camp Nou

camp_nou-renovation_1998.jpg

Est-ce une impression ou l'USAP devrait être un poil plus déterminée début avril 2011, lorsqu'elle pourrait affronter Toulouse au Camp Nou de Barcelone que ce qu'elle était vendredi soir à Brive (défaite 26-11) , Il n'y aura pas beaucoup de rapports entre les deux événements et, sans vouloir se montrer moqueur, la perspective de se produire dans l'un des stades les plus mythiques du monde représentera autre chose que ce déplacement qui n'était pas du genre a enflammer les imaginations, à part celle des petits jeunes, visiblement surpris par la ddétermination d'un adversaire au pied du mur.

La grosse affaire, donc, c'est ce match au Camp Nou -contre Toulouse le 1er ou le 2 avril- qui pourrait être finalisé lors de la visite du nouveau président du Barça, Sandro Rosell le 1er septembre à Perpignan. Le coup serait énorme, le défi aussi puisqu'il faudra remplir le stade et, pour finir, on remarquera qu'en quatre saisons, Paul Goze aura réussi à engager le meilleur joueur du monde, à remporter un Bouclier attendu depuis 54 ans et donc à faire jouer l'USAP sur la pelouse du Barça. Soit les trois principaux fantasmes du club.

Ici l'article d'Avui-El Punt.

03/01/2010

Very bad (boxing) day

Après les 22 points encaissés à Toulouse, l'USAP est repartie de Brive avec une défaite encore plus sévère dans les valises (29-9). Le boxing day vire au bad trip pour les Catalans qui ont, par ailleurs, perdu leur paire de centre Mermoz-Marty assez vite en début de partie. Marty a été victime d'une béquille alors que l'on craint, pour Mermoz touché à l'épaule, souffrirait d'une micro-fracture.

Les Perpignanais ont encaissé trois essais à Brive, dont deux dans les dernières minutes. C'est leur quatrième défaite consécutive après le double échec contre le Munster et celui du Stadium. La défense catalane a encaissé 112 points pendant cette très mauvaise période (28 en moyenne par rencontre) et les deux cartons jaunes récoltés à Brive (Tincu et Sid) démontrent que l'indiscipline est de retour, comme le stigmate de la nervosité d'une équipe qui tente de retrouver sa lucidité de l'année 2009.

Moins grave que prévu pour Mermoz (mise à jour le 05/01. Trois semaines à un mois d'arrêt. La blessure de Maxime Mermoz, une "sub-luxation avec hématome traumatique"de l'épaule gauche va cependant probablement le priver des débuts le Tournoi des VI nations avec le XV de France. Le point complet ici.

03/09/2009

He's no Goode pour Brive

L'expérience Andy Goode à l'arrière n'a pas été une grande réussite pour le CA Brive battu 21-9 à Aimé-Giral. L'atypique et souvent épatant ouvreur des Wasps n'a pas trouvé ses marques à Perpignan. Pire, il est impliqué sur les deux essais -magnifiques- inscrits par l'USAP et qui ont été les deux fulgurances d'une soirée par ailleurs bien triste.

Sur le premier, anticipant trop sur l'extérieur, il n'a pu revenir après un changement d'appuis diabolique de David Marty qui s'ouvrait une porte plein centre et s'y engouffrait plantant là toute la défense briviste. Sur le second, il perdait au plaquage un ballon récupéré sous une chandelle. David Mélé adressait alors un très long coup de pied vers le drapeau de touche opposé, là où il n'y a pas de couverture. Manas, au prix d'un long sprint, reprenait et aplatissait.


Voilà pour les deux grands moments d'un match décevant et terriblement frustrant. Frustrant par les nombreux en-avant commis notamment par l'USAP (Brive a surtout tenté des chandelles). Une bruine poisseuse avait rendu le ballon glissant et l'atmosphère semblait presque tropicale alors que la sono d'Aimé-Giral balançait la musique du "Pirate des Caraïbes". Frustrant aussi le point de bonus envolé alors que l'USAP comptait deux essais d'avance à la pause (18-9 et un très bon Laharrague au pied).

Mais ce match de milieu de semaine baissait soudainement d'intensité en deuxième période, se terminant même par une distribution de cartons jaunes (à Goode dont ce n'était vraiment pas la soirée et à Britz) et par une grande nervosité des Brivistes remontés contre les décisions de l'arbitre.

 

La fiche technique.

Le compte rendu du match dans l'Indep.

Les réactions.

02/09/2009

A suivre ce mercredi soir

USAP-Brive, ce soir à Aimé-Giral, sera une bonne occasion de suivre la performance individuelle de quelques joueurs des deux camps. On s'attachera donc à suivre avec curiosité :

Damien Chouly : le numéro 8 perpignanais qui croise là son ancien club. Surtout, Damien Chouly a crevé l'écran samedi contre le Stade Toulousain et sait qu'à 24 ans, un avenir international passe par une grosse saison 2009-2010. Joueur de rugby très complet, il a les moyens de ses ambitions.

Andy Goode : la possible reconversion du deuxième meilleur du Top 14 au poste d'arrière est un enjeu important pour le CA Brive. Même si Orquera évoluera au poste d'ouvreur à Perpignan, la présence de Riki Flutey au CAB le contraint à cette reconversion si les Brivistes veulent profiter à plein de son talen au pied. Dominé la saison dernière à Brive lors de son duel avec Dan Carter, il a, de plus, une revanche à prendre face à l'USAP.

Robins Tchale-Watchou : recrue de dernière heure au sein du club catalan, ce deuxième ligne aux qualités physiques impressionnantes est titulaire dès le troisième match de championnat. Il doit bien sûr cette opportunité à la cascade de forfaits qui frappe l'USAP mais qu'importe : à lui de saisir sa chance dans un secteur où l'USAP n'est pas si riche face à la paire Short-Méla équipée pour le combat.

Guillaume Namy : régional de l'étape dans chez les brivistes, ce joueur originaire de Thuir est le fils de Dominique, entraîneur joueur du club de handball thuirinois. Il perpétue une tradition briviste de trois-quarts catalans puisque Laurent Arbo et Farid Sid l'avaient précédé dans les lignes arrière corréziennes. Sans compter un court mais remarqué passage de Philippe Boher en 1994.

01/09/2009

Goode à l'arrière

Andy Goode sera positionné à l'arrière de l'équipe de Brive mercredi soir à Perpignan pendant que Michel sera confirmé, au même poste, côté USAP. Maxime Mermoz forfait, Marty et Hume seront alignés au centre côté catalan où Tchale-Watchoi sera titulaire pour la première fois en deuxième ligne.

 

USAP : Michel - Manas, Marty, Hume, Sid - (o) Laharrague, (m) Mélé - Guiry, Chouly, Britz - Tchale-Watchou, Vilaceca - Pulu, Guirado, Chobet.

Remplaçants : Freshwater, Schuster, Tincu, Alvarez-Kairelis, Cazenave, Battle, Candelon.

BRIVE : Goode - Bianco, Namy, Noon, Agulla - (o) Orquera, (m) Pic - Forgues, Popham, Azoulai (cap) - Méla, Short - Ideider, Ribes, Khinchagichvili.

Match à 20 h 30 à Aimé-Giral

Perpignan-Brive : les cadences infernales

Contrainte liée aux cadences infernales du championnat, le CA Brive passera deux nuits à Perpignan. Celle de mardi pour bien préparer son match, celle de mercredi pour correctement récupérer. C'est ce qu'explique Bernard Faure, préparateur physique du club et consultant de France Télévision pendant les mondiaux d'athéltisme.

De leur côté, les Perpignanais comptent leurs blessés. La rencontre très physique face au Stade Toulousain a laissé des traces dans les corps. Enchaîner des matches d'une telle intensité en moins d'un semaine n'est décidément pas très raisonnable dans un sport comme le rugby.