27/06/2010

Porical et le bateau ivre

Pas un cadeau la première sélection de Jérôme Porical. Embarqué dans le bateau ivre de Velez Sarsfield, le jeune arrière perpignanais a été englouti dans le naufrage collectif du XV de France, coulé à Buenos-Aires 41 à 17. Malgré un début de match marqué par une pénalité réussie, il s'est retrouvé le plus souvent livré à lui-même dans une arrière défense qui prenait l'eau.

Le bilan des joueurs catalans emmenés en tournée est donc plutôt terne à l'image de celui du XV de France. Seul Nicolas Mas s'en tire avec les honneur, démontrant toute sa solidité. Les autres devront espérer pouvoir se relancer en même temps qu'un XV de France, grand chelemard cet hiver et bien fatigué désormais.

22/06/2010

Porical et Mas chasseront le Puma, pas Mermoz et Marty

RUGBYU-FRA-ARG-FRIENDLY--20100619-002956-Photo-1.jpg

Logique. Marc Lièvremont a décidé d'écarter le duo Marty-Mermoz du XV de France qui affrontera les Pumas samedi soir à Buenos-Aires. En ces temps de déconfiture bleue, la décision de l'entraîneur français a le mérite de la clarté : les deux Perpignanais payent leur début de match raté contre les Springboks. Espérons simplement qu'ils auront une autre chance. Pas seulement parce qu'ils ont du talent mais surtout parce cela voudra dire qu'ils l'ont mérité.

Tout aussi logiquement, Marc Lièvremont a gardé sa confiance en Nicolas Mas et pris acte du bon match de semaine réussi par Jérôme Porical. Le jeune arrière usapiste s'était montré entreprenant sur ses relances et précieux par son jeu au pied long. Il honorera donc sa première sélection comme titulaire. Parra restera le buteur mais les coups de pied longue distance. A voir...

L'équipe : Porical ; Clerc, Mazars, Fritz, Malzieu ; (o) Trinh-Duc, (m) Parra ; Bonnaire, Picamoles, Dusautoir (cap) ; Nallet, Papé ; Mas, Szarzewski, Barcella.

Remplaçants :
Guirado, Poux, Pierre, Lamboley, Yachvili, Skrela, Rougerie.

19/06/2010

Porical : une bonne première mi-temps

Jérôme Porical faisait de drôles de débuts en bleu vendredi soir à Argentine. Un match qui ne comptait même pas comme une cap, face à une sélection d'Argentins de l'étranger réunie pour la première fois. Le tout sur un tout petit terrain sentant bon les matches du mercredi lors des épiques tournées d'antan.

L'arrière catalan a été à l'image de son équipe victorieuse 37-14 : intéressant en première période, plus anonyme en seconde. Il a inscrit un essai grâce à une très bonne course de soutien sur Mazars et s'est montré entreprenant sur les relances. Son jeu au pied long a également été précieux. Il n'a su éviter, en revanche, l'essai d'Arramburu en bout de ligne en fin de première m-temps. L'intéressant, dans sa performance, a été une visible absence de complexe et la volonté de saisir sa chance à fond.

Plus expérimenté à ce niveau, Guilhem Guirado a fait un match solide face à une opposition rugueuse au coeur du combat.