04/11/2010

La trève sera amère

Battu par Toulon, l'USAP s'est incliné à domicile pour la deuxième fois de la saison. Une très mauvaise manière d'aborder la trève pour les Catalans qui continuent leur gâchis en championnat où ils perdent beaucoup de points.

A la pause, les Catalans étaient menés de 20 points, ce qui ne leur était pas arrivé à Aimé-Giral depuis longtemps. Très indisciplinés en défense, maladroits en attaque, les Catalans s'étaient offerts à la botte de Felipe Contepomi, très précis dans ses coups de pied et aux essais en puissance Fernandez-Lobbe puis de Contepomi, encore lui, sur un contre, et alors que les Catalans étaient réduits à 14 après un carton jaune reçu par Robbins Tchale-Watchou.

La rentrée de la première ligne "tricolore" composée de Mas, Guirado et Schuster faisait beaucoup de bien en conquête -touche et mêlée- aux Perpignanais qui se heurtaient toujours à la très solide défense toulonnaise. Edmonds trouvait pourtant l'ouverture et son essai ramenait l'USAP à 26-13 juste après la mi-temps.

Pourtant, les catalans restaient emrpuntés devant la "muraille physique" du RCT et prenait même un second carton, Vilaceca étant sorti pour un en-avant volontaire. Difficile dans ces conditions pour une USAP brouillonne de trouver les ressources pour inverser la tendance. Un essai de Schuster, en force, maintenait l'espoir mais Contepomi bénéficiait d'une pénalité qu'il passait comme à la parade. 29 à 20 : toujours pas de bonus pour l'USAP...

03/11/2010

Contepomi en dix et un gros duel de troisième ligne pour USAP-Toulon

Felipe Contepomi remplacera Jonny Wilkinson au poste de numéro 10 à Aimé-Giral (19 h)  jeudi soir contre l'USAP. Autres changements par rapports aux précédentes sorties de Toulon : Messina a été préféré à Kefu au centre en compagnie de Lovobalavu alors que le trio Sinzelle-Sackey-Wulf formera le triangle arrière-ailiers.Au poste de demi-de-mêlée, Mignoni revient aux commandes de préférence à Enjack.

C'est surtout en troisième ligne que le RCT est impressionnant avec le trio Van Niekerk-Fernandez Lobbe-Smith qui ivrera un duel décisif avec la troisième ligne catalane composée de Tonita, Chouly et Guiry. En première ligne, Emmanuelli et Bruno, préservés à Toulouse, font leur rentrée avec Kubriashvili et donc sans Hayman relégué sur le banc des remplaçants. Avec Pulu, Tincu et Freshwater, l'USAP fait de son côté la même opération qu'à Paris, gardant en réserve de la République les "catalano-tricolores" Mas-Guirado-Schuster.

Les Perpignanais ont choisi en effet la continuité, laissant une charnière Edmonds-Cazenave, la paire grandclaude-Marty au centre aux affaires alors que Batlle devrait remplacer Candelon à une aile.

 

USAP-Toulon en quelques brèves

Jeudi soir, l'USAP deva négocier un tournant dans sa saison en accueillant Toulon à Aimé-Gira. Sur le fil du rasoir depuis le début de la saison, les Catalans basculeront du bon côté ou du côté obscur de la "force". Dans quel contexte ?

Avec le groupe de Paris. Même si Mermoz est opérationnel mais laissé encore au repos et si Olibeau, Pérez et Alvarez-Kairelis ont repris l'entraînement, Jacques Brunel a décidé de faire confiance au même groupe que celui qui avait réussi un match nul à Paris. Le groupe : Mas, Pulu, Schuster, Freshwater, Tincu, Guirado, Tchale-Watchou, Vilacéca, Vivalda, Chouly, Tonita, Britz, Guiry, Cazenave, Mélé, Edmonds, Laharrague, Grandclaude, Marty, Michel, Planté, Batlle, Porical.

Devant des Toulonnais déterminés. Philippe Saint-André a laissé ses leaders au repos à Toulouse, effectuant ensuite le court trajet vers Canet pour une mise au vert de plusieurs jours. Jacques Brunl en est persuadé : "Toulon a ciblé le déplacement à Aimé-Giral". Cependant, Jonny Wilkinson ne sera pas là alors que Emmanuelli, Bruno,Suta, Van Niekerk et Smith reviennent dans le groupe. Avants : Basteres, Bruno, Chesney, El Abd, Emmanuelli, Fernandez Lobbe, Hayman, Ivaldi, Kubriashvili, Samson, Schofield, Smith, Suta, Van Niekerk (cap). Arrières : Contepomi, Henjak, Lapeyre, Lovobalavu, Magnaval, Marienval, May, Messina, Mignoni, Sackey, Sinzelle, Wulf.

...Mais qui vivent une mini-crise. Les deux grosses défaites au Munster (45-18) puis à Toulouse (44-5), faisant suite à un début de saison pas aussi triomphal qu'espéré, on donné un peu mal à la tête au RCT. Mourad Boudjellal, le président toulonnais, serait même venu à Canet remettre quelques pendules à l'heure (lire ici). En tout cas, les Toulonnais aimeraient bien que ce match à Perpignan soit celui du rachat.

 

02/11/2010

La voiture de Laurel et Hardy

laurel_and_hardy_car.jpg

La voiture de Laurel et Hardy, vous connaîssez ? On décide de fermer le capot et le coffre s'ouvre. On se lève pour le claquer et c'est une porte qui se déverrouille. Et ainsi de suite...

L'USAP de cette saison, c'est un peu cela. Consciente qu'il lui fallait évoluer après l'impasse d'une finale perdue en misant tout sur la puissance, elle a décidé d'envoyer plus de jeu. Problème : les portes de la défense se sont brusquement ouvertes. Les Catalans marquaient des essais (12 en trois matches avant d'aller au Racing) mais en encaissaient presque autant (11 sur la même période).

Bref, il fallait verrouiller à double tour la défense quitte à laisser de côté les belles intentions offensives. C'est ce qui a été fait à Paris où les Catalans ont signé un match nul (18-18) sans marquer d'essai.

Un gros retour de balancier mais qui satisfait Brunel, mécanicien méthodique préférant laisser le coffre bâiller plutôt que le capot. Apôtre de l'équilibre, il sait qu'il faut en passer par là. L'idéal, bien sûr, est de faire rouler la voiture sans rien laisser d'ouvert. C'est peut-être même indispensable de le faire dès jeudi sous peine de se prendre le tramway Toulon plein fer.