07/01/2011

La dernière chance ? Pas tout à fait mais presque

 

HJ110102USAPBRIVE0928.JPG

 

La dernière chance ? Ben non mais quand même... Après le match contre Montpellier, il restera, l'air de rien, cinq déplacements à l'USAP (Biarritz, Bourgoin, Stade Français, La Rochelle, Toulon) pour compenser ses deux défaites à l'extérieur. Mathématiquement, donc, les Catalans "peuvent" (si on ose dire) perdre ce samedi à Montpellier.

N'empêche. Cela ferait une nouvelle occasion de perdue et, surtout, l'impact psychologique serait désastreux s'il s'avérait que le "crime" de Montpellier (gagner à l'aller à Aimé-Giral) devait rester  impuni. Disons-le tout net, la logique plaide pour une victoire du MHRC. L'équipe de Galthié et Béchu (ne pas l'oublier, celui-là, dans la réussite des Héraultais) joue un bien meilleur rugby que celui de l'USAP depuis le début et la saison. Bien plus régulier aussi...

Les Catalans ne sont pas, en effet, mal classés par hasard. Leur situation reflète le manque de liant et de constance de leur jeu. Alors... Il faut espérer un déclic, un "coup" qui permettrait d'aborder une fin de saison particulièrement costaude puisque le programme à domicile est aussi chargé que celui à l'extérieur: Agen, Bayonne, Toulouse, le Racing, Castres.

images.jpeg

Pas de Camp Nou pour l'USAP. C'est l'info de la semaine. Guardiola a trop insisté pour garder "sa" pelouse en bon état. Il n'y aura pas de vrai-faux classico dans le mythique stade du Barça entre l'USAP et le Racing CF. Plus classiquement, il faudra se "contenter" d'un USAP-Toulouse au stade olympique de Montjuïc (photo)  comme les Dragons l'ont déjà fait et même l'USAP à deux reprises ces 20 dernières années (c'est un peu oublié mais, promis, on retrouvera la trace de tout ça). Ce n'est peut-être pas plus mal. Compte tenu de la saison anonyme de l'USAP, du positionnement de la rencontre un vendredi soir et de la proximité du "clasico" Barça-Real, les 100.000 places du Camp Nou auraient eu un peu de mal à trouver preneurs.

Pulu et Freswater prolongent. Trois ans de plus pour le premier, un an pour le second décidément inusable. L'écolosion de Schuster a convaincu les club catalan de faire confiance à ses "anciens". En attendant un recrutement qu'il faudra faire consistant.

Brunel : l'Italie l'attend. En Italie, les responsables rugbystiques se montrent de plus en plus précis en ce qui concerne le recrutement de Jacques Brunel, qui prendrait les rênes de la Squadra Azzurra en compagnie d'un autre auscitain, Serge Milhas. A Perpignan, évidemment, la chose est difficile à gérer puisqu'il faut bien finir la saison sans démobiliser les uns et les autres. Disons que les Arlequins préfèrent un secret de Polichinelle à une annonce officielle.

Commentaires

Mermoz peut faire la différence à Montpellier et l'USAP peut l'emporter car elle est plus efficace en contre!.. Mais une place dans les 6 premiers ne sera pas encore assurée et il serait peut être l'heure de trouver de nouveau actionnaires??? Messieurs les joueurs votre avenir vous appartient... Paul Goze réfléchit à la stratégie gagnante,mais il la garde secrète!..

Écrit par : ripoull roger | 07/01/2011

Les commentaires sont fermés.