01/01/2011

Du poing de Cudmore au point de Godwin

Le point Godwin vous connaîssez ? C'est une loi élaborée par un prof américain(Godwin, donc) selon laquelle plus une discussion qui se prolonge sur internet, plus la possibilité que l'on y évoque Hitler ou les nazis approche de 1.

Bon. Entre l'USAP et l'ASM, la discussion n'est pas que virtuelle (Le Corvec, par exemple, le sait d'expérience) mais il est intéressant de constater que les deux clubs ont usé de toutes les ficelles du net (site officiel, profil facebook, compte twitter) pour faire valoir leurs points de vue. La référence de Paul Goze à Vichy ("l'ASM dénonce Tuilagi de manière vichyste", a-t-il dit) fait donc évidemment penser que l'on a atteint, entre les deux clubs, le "point Godwin" qui signifie que chacun des protagoniste a épuisé ses munitions et s'envoie n'importe quoi à la figure.

C'est un "dialogue" entamé depuis 2009 qu'il n'y a plus vraiment d'intérêt de poursuivre. Un bon exemple de son absurdité a été la réaction d'Aurélien Rougerie sur Canal+ demandant que les "arbitres fassent leur travail" en voyant les images du "plus que raffut" de Tuilagi à son encontre avant de justifier, dans la même minute, l'injustifiable coup de poing de Cudmore. Le fameux "poing Cudmore".

Commentaires

Certains mots du Président Paul Goze ont du dépasser sa pensée . Le rugby n'est pas la Guerre et il n'a rien a voir avec l'occupation allemande et les" méthodes vichystes". Ne mélangeons pas le rugby et la lutte des classes avec "les bourgeois de Michelin".Après le poing de Cudmore, le point de Godwin;il faut mettre un POINT FINAL à une polémique qui fera beaucoup de mal au Rugby.

Écrit par : Ripoull Roger | 01/01/2011

Les commentaires sont fermés.