27/11/2010

Quatre usapistes sombrent dans le grand bleu

Pendant 30 minutes, le XV de France a joué avec un première ligne 100% catalane. Guilhem Guirado avait rejoint le pilier droit Nicolas Mas en première mi-temps pour remplacer William Servat blessé puis Jérôme Schuster était entré en jeu en remplacement de Domigno.

Aussi sympathique que soit cette présence perpignanaise en bleu, à laquelle il faut ajouter Jérôme Porical à l'arrière, il faut bien avouer qu'elle est promise aux oubliettes de l'histoire tant l'événement de cette rencontre a été l'effondrement du XV de France humiliée comme jamais dans son histoire par l'Australie victorieuse 59 à 16.

A l'exception peut-être de Nicolas Mas, les usapistes ont sombré avec leurs coéquipiers. Porical a été submergé par les voies d'eau de la défense française, Guilhem Guirado a perdu des ballons à des moments importants sur deux lancers et au sol, Schuster a été intéressant par son dynamisme mais la France a perdu sa domination en mêlée avec le trio catalan.

Bref, cette première aurait dû être historique pour l'USAP. Elle l'a été pour d'autres raisons.

23/11/2010

L'USAP va enchaîner les tournants

Lacets_Stelvio2.jpg

Paul Goze devrait prendre la parole cette semaine, à un moment où le club se présente au pied d'une route en lacets qui le verra enchaîner les tournants tous plus décisifs les uns que les autres.

En championnat d'abord, les Catalans vont probablement jouer une bonne partie de leur saison d'ici fin décembre et pour commencer dans 10 jours à Castres. Ils disposent de quelques atouts pour cela : ils ont récupérer la totalité de leur effectif pour la première fois depuis le début de la saison, notamment Olivier Olibeau. Les tournées de novembre démontrent qu'ils n'ont jamais compté autant d'internationaux (Mas, Gurado, Schuster, Porical et Marty sans compter Tchale-Watchou et Mermoz chez les Barbarians). Enfin, les incidents contre Toulon n'ont eu que des conséquences mineures (6000 euros d'amende et sanction symbolique pour Tchale-Watchou).

Vis-à-vis du Barça ensuite, puisqu'il se dit que Paul Goze annoncerait ce mercredi que la tenue du match USAP-Racing CF en avril prochain au Camp Nou. Un projet carressé depuis longtemps par le club catalan qui se concrétiserait. Toujours prudent, le président catalan attend encore mais télévisions et fédérations sont partis au Camp Nou juger de la conformité du stade.

Il faudra cependant régler le cas Brunel. Car l'incertitude demeure sur l'avenir de l'entraîneur perpignanais auquel il reste certes un an de contrat mais qui est courtisé par l'équipe d'Italie voire Biarritz. Il n'est jamais très bon de retenir un entraîneur désireux de tenter une nouvelle aventure mais Brunel est pour beaucoup dans la réussite de l'USAP. Le bilan de ses trois premières saisons : demi-finale, titre de champion, finale. Il vit sa quatrième saison sur le banc, ce qui est peut-être beaucoup.

Et toujours en suspens, l'hypothèse Carter. L'USAP a probablement déjà engagé le gallois James Hook mais la possibilité d'un retour de Carter est plus que jamais d'actualité. La rallonge budgétaire de la mairie de Perpignan, doublant son aide pour la porter à quasiment un million d'euro pourrait permettre de réaliser ce transfert. Mais une qualification en Coupe d'Europe est également fortement nécessaire, ce qui ajoute au suspense (en petit cadeau, à propos de Carter, cette vidéo où il s'amuse dans le parc du château de Cardiff, à 200 mètres du Millennium Stadium).

Cela fait beaucoup de virages à venir d'ici la fin de l'année...

Porical à l'arrière contre l'Australie

Jérôme Porical sera titulaire au poste d'arrière du XV de France pour affronter l'Australie samedi à Paris. A quelques mois de la Coupe du monde, autant dire que le joueur catalan passera un test majeur face à l'une des "bêtes noires" des Bleus.

Porical bénéficie de la qualité de son match contre les Fidji à Nantes mais aussi des difficultés éprouvées par le XV de France dans le jeu au pied. C'est en effet l'un des grands atouts du catalan en plus de sa vitesse et de sa capacité à apporter le surnombre en attaque. Le Perpignanais devra cependant s'attendre à être soumis à rude épreuve dans les airs, grande spécialité des Australiens.

Il retrouvera son coéquipier Nicolas Mas, désormais taulier du XV de France. En troisième ligne Ouedraogo et Dusautoir ont été titularisés pour chasser le redoutable numéro 10 Quade Cooper qui, en 2009, avait été à deux doigts de rejoindre l'USAP tout juste championne de France.

Le XV de départ : Porical - Huget, Rougerie, Jauzion, Palisson - Traille (o), Parra (m) - Ouedraogo, Chabal, Dusautoir (cap.) - Nallet, Pierre - Mas, Servat, Domingo.


Remplaçants : Guirado, Schuster, Thion, Bonnaire, Yachvili, Estebanez, Andreu.

17/11/2010

Dix jours de suspension pour Tchale-Watchou

Quitte pour une belle peur. Robbins Tchale-Watchou, le deuxième ligne de l'USAP, a écopé d'une sanction de 10 jours de suspension après son altercation avec un joueur toulonnais. Conséquence de cette sanction essentiellement symbolique : il pourra honorer sa sélection avec les Barbarians le 26 novembre prochain.

Convoqué pour le 24 novembre, il a été auditionné ce mercredi 17 novembre. En revanche, le club est toujours dans l'attente d'une éventuelle sanction après les jets de projectiles dont avait été victime l'un des juges de touche lors de cette même rencontre.

16/11/2010

Mas titulaire contre l'Argentine

Pas de surprise. Nicolas Mas sera titulaire au poste de pilier droit samedi à Montpellier contre l'Argentine. Au sein d'une équipe plutôt classique, la surprise vient du poste d'arrière où le briviste Palisson sera titularisé. Conséquence : Jérôme Porical est sur le banc afin d'avoir un authentique spécialiste au poste d'arrière et Jérôme Schuster est 23e homme.

 

Le XV de départ : Palisson ; Huget, Rougerie, Jauzion, Andreu ; (o) Traille, (m) Parra ; Dusautoir (cap.), Chabal, Bonnaire ; Pierre, Nallet ; Mas, Servat, Domingo.

Remplaçants : Guirado, Thion, Harinordoquy, Yachvili, Estebanez, Porical, Ducalcon.

23e homme: Schuster

13/11/2010

France-Fidji : les Catalans sérieux

Quatre joueurs de l'USAP avaient troqué le soleil de la Catalogne contre le froid, la pluie et le vent du stade de la Beaujoire, à Nantes. Dans ces conditions difficiles, le XV de France expérimental dans lequel ils évoluaient n'a pas franchement soulevé l'enthousiasme. L'équipe de Marc Lièvremont a inauguré juste sérieusement cette tournée automnale (34-12) et il faudra faire beaucoup mieux samedi à Montpellier contre l'Argentin et dans deux semaines à Paris contre les Australiens.

Jérôme Porical, sobre dans son jeu défensif et très incisif dans chacune de ses interventions offensives, a marqué des points. Elu talent d'or (les supporters de l'USAP savent se mobiliser) il a bénéficié de la fluidité de ses prises d'initiatives dans la ligne.

David Marty a profité de l'occasion pour inscrire son onzième essai en bleu (rien que ça) probablement le plus cocasse. A la réception d'une tentative de pénalité ratée par Yachvili mais bien suivie par Arias, il aplatit devant des défenseurs fidjiens passablement rêveurs, notamment sa vieille connaissance Nalaga.

Jérôme Schuster s'est montré efficace en mêlée dans un secteur qui n'a jamais été le point fort des Fidjiens. Il s'est montré actif dans le jeu et en tout cas pas complexé du tout. Les Français ont même inscrit un essai de pénalité.

Son compère de la première ligne, Guilhem Guirado a participé de la domination de la tête de mêlée française, se montrant précis dans ses lancers. Il a été remplacé à la 55e par Noirot.

11/11/2010

Devant la commission de discipline le 24 novembre

Mauvais papier pour l'USAP. Le club catalan n'a pas seulement perdu un match contre Toulon le 4 novembre dernier mais également son sang froid. Résultat : le club est convoqué pour le 24 novembre prochain devant la commission de discipline de la Ligue nationale de rugby. Dès le lendemain du match, Valérie Huck, dans l'Indépendant, signalait que le délégué du match, M. Izquierdo, avait établi un rapport après que le juge de touche, sébastien Minnery, a reçu divers projectiles -notamment une canette et des briquets- en provenance des tribunes.

En plus du club lui-même comme "personne morale", Robbins Tchale-Watchou a été convoqué personnellement. Le joueur avait reçu un carton jaune à la 28e minute du match pour un plaquage haut. "Il me semble qu'au delà du plaquage haut, il y a un coup de poing et un coup de pied qui partent", avait commenté Mourad Boudjellal, le président toulonnais après la rencontre. L'autre président, Paul Goze, s'était également largement fait l'écho de critiques envers l'arbitrage de M. Rebollal ce jour-là.

09/11/2010

Quatre Catalans en équipe de France

Paradoxe. Alors que l'USAP est en difficulté en championnat, elle n'a jamais eu autant de sélectionnés avec le XV de France. Contre les Fidji, samedi à Nantes (18 h), quatre joueurs catalans ont été titularisés par Marc Lièvremont, un ancien de la maison. Jérôme Porical se voit offrir une nouvelle chance à l'arrière après avoir été du naufrage de Buenos-Aires. David Marty est titularisé au centre alors qu'en première ligne, Schuster et Guirado seront alignés.

Cela implique qu'on risque de ne pas voir la première ligne 100 pour sang catalane (Mas-Guirado-Schuster) en bleu. Mais la performance est néanmoins remarquable.

 

Equipe de France
Porical - Arias, Marty, Estebanez, Médard – (o) Traille, (m) Yachvili – Harinordoquy (cap), Lapandry, Ouedraogo – Thion, Millo-Chluski – Ducalcon, Guirado, Schuster.
Remplaçants : Noirot, Domingo, Pierre, Chabal, Parra, Skrela, Palisson

07/11/2010

Un journal néo-zélandais annonce le départ de Carter pour la France

Desperate New-Zealand... Selon le très sérieux New Zeland Herald, la fédération néo-zélandaise a perdu l'espoir de conserver Dan Carter après la Coupe du Monde de rugby de 2011 en Nouvelle-Zélande.

Le journal précise que le numéro 10 des All-Blacks a prévenu lui-même qu'il partait en France après la compétition, sans préciser le club. Mais selon les informations de notre confrère, la somme pour laquelle Carter signerait dans l'hexagone serait astronomique reprenant l'information délivrée par Mourad Boudjellal, le président de Toulon, selon laquelle le "deal" se situerait autour de 1,2 million d'euros par saison.

Trois clubs français seraient susceptibles d'accueillir Carter : Toulon, donc, le Racing, évidemment compte tenu de ses ressources financières, et bien sûr l'USAP. Le club catalan tient la corde dans le coeur du joueur, ça on le savait. Restaient deux obstacles : la volonté de la fédération de le conserver -celui-ci est semble-t-il levé face à la détermination du joueur- et la question financière.

L'USAP a-t-elle réellement mis sur la table cet argent ? Si c'est le cas, Carter pourrait bien revenir à Aimé-Giral.

05/11/2010

L'USAP a basculé du côté obscur

18831339.jpg



La pire des défaites au pire moment... Les Catalans ont perdu contre Toulon alors qu'ils retrouvaient à la fois un effectif complet, de la confiance et qu'ils avaient fait du défi face aux "frères de la côte" (méditerranéenne, bien sûr) un enjeu de prestige. Et comme suprême récompense, ils ont pratiquement un mois entier devant eux à mijoter dans leur jus avant de pouvoir -éventuellement- se relancer à Castres.

Équilibristes sur un fil depuis le début de la saison, la défaite face à Toulon fait donc basculer les Catalans vers le côté obscur. Le jet de projectile sur l'arbitre de touche, les sifflets d'Aimé-Giral ont fait retenir les battement du coeur des ténèbres sur Aimé-Giral qui voit subitement la vie en noir. L'absence totale de point bonus provoque des frissons dans le dos de ceux qui font le compte de la moisson réalisée par les autres clubs dans ce secteur et illustre parfaitement le parcours laborieux des Perpignanais.

La défaite face à Toulon est due à la fois à un manque de fraîcheur physique (résultat de l'accumulation de blessé, du match de Paris, d'une option malheureuse de coaching et d'une impasse réussie des Toulonnais) et d'une récurrente difficulté à gérer la stratégie d'un match dans un club sans véritable numéro 10 et qui n'a pas vraiment remplacé Nicolas Durand au poste de numéro 9.

La suite ? Un vrai défi de Jedi. Il faudra à la fois résister à la crise et gagner des matches, notamment à l'extérieur. Une véritable rédemption, digne de Dark Vador.

A part ça, Phil Burger est parti. L'ailier et arrière sud-africain s'est échappé en avion le matin du match pour rejoindre les "Cheetas" d'Afrique du Sud après trois saisons insaisissables à Perpignan faites de coups de génie et de grandes absences. On retiendra son essai bip-bip (vidéo ci-dessous) au Munster, lui quelquefois savait aussi être le coyote un peu bizarre du dessin animé.