02/10/2010

Un bonus ironique

Seize minutes. En la 43e minute et l'essai de Planté et la 59e et celui de Soucaze, l'USAP a tenu entre ses mains le premier point de bonus de sa saison, objectif sinon avoué, du moins évident de son match contre La Rochelle.

Comment les Catalans ont-ils laissé échapper en chemin ce bien si convoité ? Probablement en grande partie sur le plaquage à retardement valant à Henri Tuilagi une expulsion logique. Mais, à ce moment de la partie, La Rochelle avait déjà marqué et revenait dans le match.

A croire que les Perpignanais, cette saison, ne s'expriment que sur le fil du rasoir. Ils avaient fait le bonus en proche après trois essais forts bien construits de Britz, Michel et Planté ? Trop facile ! Leur jeu s'est étiolé, laissant dangereusement revenir La Rochelle. Suprême ironie, les maritimes ont, eux, réussi à arracher le point de bonus, sur une ultime pénalité arrachée à la dernière minute et libérant une joie de vainqueurs.

Les commentaires sont fermés.