18/09/2010

Retour du bout de l'enfer

PORICAL.jpg

C'est le genre de victoire difficile et finalement belle qui peut lancer une saison. En tout cas, l'USAP est revenue d'un voyage au bout de l'enfer l'emportant d'un petit point (22 de points de Porical contre 21 pour les Parisiens) au cours d'un match où toutes les conditions d'une défaite étaient réunies.

Il y avait d'abord la fébrilité, partagée par les deux équipes sous pression avant le coup d'envoi. Il y a eu ensuite les deux cartons jaunes récoltés par Florian Cazenave et David Marty en première et deuxième mi-temps. Sur le premier, les Parisiens marquaient grâce à Arias. Mais ils encaissaient aussi six points de pénalités sur des ruades de révolte des Catalans (bilan des 10 minutes : 6-5 pour l'USAP).

Mais un essai de Valancon, frère jumeau de celui encaissés contre Bourgoin la semaine précédente, sur une balle bêtement perdue permettait au Stade Français de mener 18-12 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, Marty sortait dix minutes. Les Parisiens connaissaient alors un énorme temps fort. l'orage grondait : deux essais étaient refusés sur vidéo-arbitrage et c'est au contraire Porical qui faisait parler la foudre. Il récupérait une chandelle tapée pour lui-même et marquait l'essai qui donnait l'avantage au score aux Perpignanais.

Il restait alors 25 minutes à jouer et elles seront totalement catalanes. KO, les Parisiens subissaient la furia des Perpignanais qui ne les lâchaient plus. Ce match va leur faire du bien.

Les commentaires sont fermés.