11/09/2010

C'est vraiment pas le Pérou

scaled.jpg

Pas la peine de tourner autour du pot. Une semaine après le match nul d'Agen (23-23) et une autre semaine avant la venue du Stade Français, la victoire de l'USAP face à Bourgoin (27-20) n'est surtout pas de nature à rassurer les Catalans, joueurs comme supporters.

Menée à la mi-temps 10-9, les Perpignan l'ont finalement emporté grâce à deux essais de Farid Sid mais en produisant un rugby très peu engageant. Il y a pourtant du talent derrière (Mermoz encore excellent, Porical sur quelques fulgurances, Sid pour son explosivité) et de la puissance devant (Tchalé-Watchou, Mas ou Guirado) mais l'ensemble n'est pas bien coordonné, le fond de jeu très approximatif.

Les difficultés récurrentes de la charnière y sont pour beaucoup et nuisent à l'alternance du jeu. Pour résumer, l'USAP a pilonné dans l'axe et réussi quelques coups derrière sur des inspirations individuelles. Mais c'est Bourgoin et un très bon Tchougong qui ont fait impression. Les Berjalliens sont sortis sous les applaudissements d'Aimé-Giral avec le point de bonus défensif en poche. L'USAP est bien entendu très loin du bonus offensif (2 essais partout).

Commentaires

Pierre, il ne faut pas que tu oublies que cette charnière est celle de l'équipe de france des moins de 20 ans. Ils doivent avoir l'habitude des matches à haut niveau et de la pression qui va avec.

Écrit par : Jean, ton voisin | 13/09/2010

Les commentaires sont fermés.