30/05/2010

Malédiction !

stade30.jpg


Comment expliquer l'inexplicable ? Par le surnaturel, bien sûr... Les anciens m'avaient, nous avaient, prévenus. Une malédiction pesait sur l'USAP depuis la double confrontation de 1938 et 1939 contre Biarritz. Rappelons que l'USAP, après avoir gagné la première finale, s'était inclinée la saison suivante. Et que le grand père de Jérôme Porical jouait ces deux matches, funeste présage pour le buteur en panne de réussite au Stade de France.

Donc, la malédiction du grand père s'est abattue sur l'USAP. C'est un truc, on peut rien y faire, comme le mystère de la grande pyramide, les "Cigares du Pharaon" ou le bien nommé "Bouclier Arverne".

images-1.jpg Plus sérieusement, la victoire de Clermont est logique. L'USAP a raté sa finale, laissant l'initiative à l'adversaire, décevant en touche, dans le jeu au pied et par son manque d'initiative au centre. Bref, ses points forts habituels. Le mérite en revient à la rage de Clermont, la qualité de sa préparation. Même si quelque chose nous dit qu'en inscrivant les deux pénalités largement à sa portée d'avant et d'après la mi-temps, Porical aurait pu provoqué l'effondrement de Clermont. Mais il faut croire que c'était l'année des volcans...

Commentaires

Bonsoir.

Je trouve votre article remarquable de pondération et d'objectivité.
Oui, c'est bien difficile à admettre, mais notre "équipe de coeur" avait hier soir perdu son âme ... comme si l'héroïque victoire sur Toulouse l'avait épuisée ! En face, Clermont avait de toute évidence extrait la quintessence des leçons de leur déconvenue de 2009.

Et puis, même si nous avons très mal au coeur pour nos fiers guerriers Sang et Or, la joie saine et fraîche des "Jaunards" faisait tellement plaisir à voir.

Et maintenant, restons positifs : "à l'an prochain pour la belle !".
Y el Planxot tornera al Castillet ...

Écrit par : Bernard | 30/05/2010

Les commentaires sont fermés.