14/03/2010

Du Top 14 au Super 14

447_@TIAUSAP292253.jpg

Vendredi soir, pour ceux que le froid avait poussés un peu vite à quitter Aimé-Giral, il était possible d'enchaîner par un Waikato Chiefs-Canterbury Crusaders sur Canal + Sports. Dan Carter aux commandes, les Crusaders ont remporté une victoire maîtrisée 26-19 mais l'intérêt est ailleurs. Quelques minutes après USAP-Biarritz, la comparaison  était loin d'être défavorable au championnat de France.

En terme d'intensité, d'engagement physique, d'indécision et d'ambiance, le choc d'Aimé-Giral était même assez nettement supérieur. Il faisait suite à une rencontre du même calibre des Perpignanais à Montferrand. Un match qu'ils auraient pu gagner, tout comme ils auraient pu perdre face à Biarritz.

Le Super 14 n'est apparu supérieur que dans deux domaines : la discipline ou, pour être plus précis, l'acceptation par tous -joueurs et arbitres- de ce qu'on n'applique pas de la règle et sur ma capacité des joueurs à négocier les duels. Pour le reste, le championnat de France offre le visage d'une épreuve plus compétitive et plus complète sans céder dans le domaine du spectaculaire. Et l'USAP s'est montrée largement à son niveau.

Les commentaires sont fermés.