29/11/2009

Le scandale Manchester-Portsmouth

Cheri-Bibi.gif

Avram Grant, le nouveau manageur de l'équipe de Premier League anglaise de Portsmouth, va-t-il demander, à l'instar du président de Bayonne Francis Salagoïty, à récupérer sur tapis vert les points du match contre Manchester United ? La retransmission de cette rencontre du championnat d'Angleterre en France, sur Canal+ et en remplacement du match de rugby Bayonne-USAP, a certainement constitué une source de motivation supplémentaire pour les Reds, victorieux 4 buts à 1.

Nous serons bien sûr privés de ce rebondissement absurde dans l'affaire Bayonne-USAP mais il y en aura d'autres, n'en doutons pas. La déclaration de Pierre-Yves Revol, annonçant une enquête serrée et d'éventuelles sanctions contre l'équipe de Perpignan, indique que la Ligue nationale de rugby est sous pression après sa décision de reporter la rencontre Bayonne-USAP. Il doit composer avec la colère du président de l'Aviron bayonnais, bien sûr, mais aussi la mauvaise humeur de Canal+, privé d'un match pour lequel la chaîne avait déboursé 90 000 euros en raison de "l'évidente légèreté" (dixit le site internet de la chaîne cryptée) de l'USAP.

La non retransmission du match, remplacé au pied levé par le fameux Portsmouth-Manchester de football, pèse dans l'affaire aussi lourd que le dépit des Bayonnais qui se faisaient une joie d'affronter une équipe de l'USAP amoindrie. L'affaire rappelle la fameuse finale entre le XIII Catalan et Villeneuve de 1981, terminé en un peu plus d'une minute pour cause de bagarre générale. A l'époque, il avait fallu trouver, en catastrophe, un épisode de Chéri Bibi pour combler le vide d'antenne, hantise de tous les programmateurs.

Canal+, il est vrai, peut se poser la question de savoir comment une équipe ne comptant qu'un seul absent pour cause de grippe A peut faire demi-tour à Saint-Gaudens, sur le chemin de la rencontre. La réponse à cette passionnante question lors des prochains épisodes.

Les commentaires sont fermés.