10/10/2009

Acqua Alta pour l'USAP

20262_Acqua alta 14.jpgA Trévise, tout près de Venise, sous des trombes d'eau, l'USAP s'est noyée 9-8. Inutile de tourner autour du pot : c'est un bon gros bouillon pour les Champions de France. Entrevue à Montpellier, confirmée à Grenoble contre Bourgoin, exploitée par Biarritz, la faiblesse des Catalans à l'extérieur a débordé en Italie.

Comme l'Acqua Alta, ce phénomène régulier qui voit la lagune inonder Venise, l'USAP est, elle-aussi, coutumière de ces débordements périodiques. La goutte d'eau Trévise risque de faire déborder le vase de contentement qui a suivi les victoires contre Toulouse et Montferrand, seules réelles satisfactions de la saison.

Contre Northampton d'abord, le Stade Français ensuite, deux gros défis tombent au bon moment. Quand on a bu la tasse, il faut replonger tout de suite, histoire de montrer que l'on sait toujours nager.

Commentaires

Un seul être vous manque...
A moment donné, il va bien falloir le dire, l'écrire. Au-delà du faux pas à Montpellier, du crash à Biarritz et de l'acqua Alta à Trévise, à mon humble avis, il manque quelqu'un à l'USAP. Ce quelqu'un est parti trois ou quatre jours après la finale. Certes, il ne jouait plus depuis six mois mais il "habitait" le corps de certains... Qu'il a quitté pour enfiler la tunique des Blacks.
Voilà le hic !
Fantomette reviendra !

Écrit par : fantomette | 12/10/2009

Les commentaires sont fermés.